Introduction

Activités / Les Prix d'Excellence du GRAHN

Pour promouvoir ses valeurs au sein de la société haïtienne et dans toutes les régions dupays, le GRAHN instaure un programme de Prix d’excellence visant à reconnaître et à présenter en exemple les individus ou les organismes qui incarnent ces valeurs à l’échelle nationale. C’est aussi pour perpétuer la mémoire des centaines de milliers de personnes emportées par le séisme du 12 janvier que le GRAHN institue ce programme de Prix d’excellence

C’est enfin pour rendre hommage aux milliers d’anonymes de tous les coins du pays, qui travaillent dans l’ombre à améliorer la vie et entretenir l’espoir dans leur environnement immédiat et bien au-delà.

Dans cette démarche, le GRAHN cherche à renforcer au pays une culture d’excellence dans toutes les sphères d’activités, en mettant l’accent sur la réussite collective et le souci du bien commun. Cette culture de l’excellence réfère à ce réflexe naturel qui caractérise tout être humain normalement constitué de se retourner vers ce qui a de mieux pour guérir ses êtres chers, panser ses blessures profondes, calmer ses douleurs intenses, satisfaire ses besoins urgents, résoudre ses problèmes complexes, etc. L’excellence correspond donc à cet idéal que doit poursuivre toute société désireuse de progrès et de bien-être, à cette nécessité de viser toujours plus haut pour éviter la stagnation, les dérives et la descente aux enfers. La démarche du GRAHN s’inscrit donc dans cette quête de progrès social par la valorisation et la stimulation des personnes qui incarnent le goût du travail bien fait, la persévérance dans la quête d’un monde meilleur, le dépassement de soi et le sens de l’éthique.

 

Il existe déjà au pays plusieurs instances qui décernent des prix ou des distinctions à différentes catégories de personnes et dans différents domaines. S’inscrivant dans la continuité de ces actions positives sans chercher à les dupliquer, le GRAHN a choisi de couvrir de préférence des domaines peu ou pas couverts par les autres prix décernés au pays, en créant un programme de quatorze (14) prix qui pourraient être décernés annuellement à des personnes physiques ou morales à l’échelle nationale dont le travail quotidien se fait dans l’ombre et demeure peu visible.